« Nous devons humaniser la police » : Qué. l'association de la police vise à améliorer l'image publique avec une nouvelle campagne


Voir la vidéo
https://montreal.ctvnews.ca/we-need-to-humanize-the-police-que-police-association-aims-to-improve-public-image-with-new-campaign-1.5879607

Face aux critiques répétées contre les corps policiers locaux et régionaux, l'Association des chefs de police du Québec adopte une nouvelle stratégie de sensibilisation du public visant à améliorer son image.
"Je pense qu'il y a un manque d'amour de la population envers les policiers" a déclaré le directeur de l'association, Didier Deramond.
Dans le cadre de cette campagne, l'association a publié la première d'une série de vidéos illustrant le travail de la police professionnelle.

La vidéo, mise en ligne mercredi, montre une série d'entretiens avec des policiers et le sujet d'une intervention policière. Dans leurs témoignages, ils décrivent s'être approchés du sujet, qui était armé, et lui avoir parlé.
"Nous sommes les premiers à intervenir sur les lieux" a déclaré Jean-Patrick Gobeil, un agent de la police de Trois-Rivières, dans la vidéo. "On retrouve la personne en état de crise, au plus fort de sa crise."
"Ce que nous voyons dans les médias sociaux, ou partout ailleurs, ce sont les actions ou les interventions qui ont mal tourné ou (quand) il y a un problème", Daramond a déclaré à CTV.
"Mais 99% du temps, je pense, là où les policiers rendent un excellent service à la population, on n'en parle pas."
Daramond dit que les inscriptions aux programmes de formation en technologie policière sont en baisse. L'officier montréalais à la retraite André Durocher affirme que certaines forces policières du Québec ont de la difficulté à retenir le personnel dans un contexte de stress élevé et généralisé.
"Nous voyons beaucoup de gens qui ne sont avec la police que depuis quelques années et décident de partir parce qu'il y a beaucoup de pression", a-t-il ajouté. at-il dit.
Fo Niemi, directeur exécutif du Centre de recherche-action sur les relations raciales, affirme que la campagne de promotion est une bonne première étape pour restaurer la confiance du public dans les officiers.
"En tant que personne qui critique souvent avec acharnement de nombreuses inconduites policières, je dois être le premier à dire que nous devons humaniser la profession policière", at-il dit.
"Espérons que cette campagne vidéo sera suivie par davantage de relations communautaires à la base et davantage de coopération sur le terrain au niveau du quartier où se trouvent les gens."
L'association des chefs de police publiera une vidéo par mois au cours de la prochaine année. 

Récent

Archive

 2022
 2021

Catégories

pas de catégories

Tags

pas de balises